galeries photos facebook Fléville devant Nancy Plan de la ville Nous contacter
Fléville devant Nancy
fermer le menu

De 1970 à 1990

De 1970 à 1980

 

L’Orée du Bois

Dans le cadre du plan dit «Chalandon »,288 pavillons, qui ont été construits entre 1971 et 1973.

Ce dernier avait pour but de répondre à une demande urgente et importante en matière de logements.

C’est ainsi que fut  créée la ZAC d'habitations de Fléville Nord.

Elle est formée des rues : Baudelaire, Berlioz, Corot, Flaubert, Gounod, Manet, Mozart, Pasteur, Rodin, Renoir, Verlaine et le rond-point d'Armsheim.

Le lotissement est situé à l'extrémité nord du territoire à environ 2 kilomètres du village.

Il est le plus important quartier de la commune, aujourd'hui renommé l'Orée du Bois, et avait permis, à l'époque, de multiplier par quatre la population Flévilloise, qui atteignit les 1600 habitants.

Les ex-écoles primaires et maternelles ont été aménagées pour devenir "Maison des Associations", "Maison de la vie", et permettre, par la même occasion, un rapprochement de tous les enfants de la commune dans de nouveaux locaux scolaires, mieux adaptés et bien dimensionnés, situés au village.

Ce quartier rajeunit progressivement, permettant un mélange générationnel enrichissant.

 

Le Breuil

10 pavillons ont été construits en 1973. Ce lotissement est le premier d'une longue liste, qui verra le jour sur le territoire communal, aux abords du village lui-même. Il a pris le nom du lieu-dit où il s'est réalisé. Les pavillons se sont construits autour de la rue Maurice Barrès.

 

Manonchamp

24 pavillons ont été construits à partir de 1976. Situé à l'Est du village, ce lotissement a pris le nom du lieu-dit où il s'est crée. Il forme les rues de Manonchamp et des Marronniers.

 

 

Rue de Fléville

 

Le Parc

30 pavillons ont été construits à partir de 1976. Situé à l'Est du village, cette opération groupée forme la rue des Tilleuls. Ainsi, de nombreuses personnes le nomment "le Lotissement des Tilleuls".

 

Le Jard

31 pavillons ont été construits à partir de 1978. Situé au Nord-Est du village, ce lotissement a pris le nom du Lieu-dit où il s'est construit. Il est le premier maillon d'un secteur qui s'est rapidement développé. Il comprend les rues des Chênes, des Saules et une partie des rues du Jard et du Paquis.

 

Fleurychamp

36 pavillons ont été construits à partir de 1979. Ce lotissement est l'amorce de l'urbanisation du coteau Sud-ouest de la commune. Il a pris le nom du Lieu-dit où il s'est réalisé et comprend donc la rue du Breuil et les places Blanchard, des Bosquets et des Mirabelliers.

 

 

De 1980 à 1990

 

Le Paquis

20 pavillons ont été construits à partir de 1980. Ce lotissement, qui a pris le nom du lieu-dit où il s'est crée, est le second maillon du développement du secteur Nord-Est. Il forme la rue et la placette du Paquis.

 

Le Bas des Noyers

25 pavillons ont été construits à partir de 1982. Il constitue le troisième maillon du développement du secteur Nord-Est. Après la construction des lotissements du Jard et du Paquis, il boucle l'urbanisation de ce secteur de l'agglomération Flévilloise. Il comprend la rue des érables et une partie des rues du Jard, de Manonchamp et du Paquis.

 

Les Hauts de Fléville

98 pavillons ont été construits en 1983. Cette opération groupée se situe, comme son nom l'indique, en haut du coteau Sud-Ouest de Fléville. Elle comprend les rues des Bouvreuils, des Cigognes, de Liomont, des Pluviers, les allées des Ecureuils, des Fauvettes, des Pinsons, et le square des Loriots. C'est la plus importante réalisation après l'Orée du Bois. Cette opération est à l'origine de la décision de construire un nouveau groupe scolaire.

 

Le Domaine de la Hêtraie

49 pavillons ont été construits à partir de 1985. Situé sur le flanc Sud du village, ce lotissement doit son nom à la présence d'une rangée de hêtres, aujourd'hui pratiquement disparue. On y trouve les rues des Bleuets, des Primevères et des Violettes.

 

Les allées de Fléville

17 pavillons ont été construits à partir de 1987. Ce lotissement est situé à l'Est du village, dans le prolongement de la rue des Tilleuls. Il surplombe le village et forme la rue des Lilas.

 

inscription
à la lettre d'information




fermer la fenêtre lettre d'information